Le sentiment de faire le travail des autres : les risques

Dans les deux premiers articles, j’ai essayé d’expliquer que le sentiment d’avoir beaucoup de travail et surtout de faire le travail des autres était lié à un changement d’interaction psychologique avec le travail. Il ne s’agit pas forcément d’une perception ou d’un sentiment faux, c’est juste le type d’interaction psychologique avec le travail qui a changé et ce changement peut avoir des conséquences négatives.

Lire la suite

Le sentiment de faire le travail des autres et sa gestion : comment viennent « les autres »

Nous avons vu que l’accumulation des tâches produit un nouveau type d’interactions avec la tâche. Le travail n’est plus appréhendée dans sa perspective objectivale (objet de valorisation de soi, de gain, etc.), mais il se développe un nouveau regard qui est subjectif. Lire la suite

Le sentiment de faire le travail des autres et sa gestion : Les origines

S’il y’a bien une plainte dont la récurrence m’a semblé la plus familière au sein des membres d’une organisation, c’est bien le sentiment de faire le travail des autres. Beaucoup d’employés et parfois même de patrons, ont l’impression d’avoir beaucoup à faire à cause de ce que les autres collaborateurs ne font pas effectivement leur travail. Comment comprendre ce phénomène et le gérer ? C’est l’objet de cette réflexion. Lire la suite

Regards sur les peurs employés/employeurs (partie I): La structuration atypique du dualisme employeur/employé dans les petites organisations

Une de mes plus grandes difficultés comme intervenant dans les organisations en Afrique a toujours été la représentation de l’employeur par l’employé et celle de l’employé par l’employeur. Dans cette relation que je trouve unique et extraordinaire, mon constat est que l’alchimie est incomplète…Et je n’arrive pas à me satisfaire des éclairages que j’ai lu et parcouru jusqu’ici. Je lance donc cette série sur ces relations et les peurs qui les encadrent, donnant inéluctablement le destin que nous connaissons de plusieurs de ces organisations.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je voudrais commencer par élaguer le discours qui concerne ce post. De quoi parlons nous ? Ce sera l’objet de cette première partie qui est essentiellement théorique. Lire la suite