Le sentiment de faire le travail des autres et sa gestion : comment viennent « les autres »

Nous avons vu que l’accumulation des tâches produit un nouveau type d’interactions avec la tâche. Le travail n’est plus appréhendée dans sa perspective objectivale (objet de valorisation de soi, de gain, etc.), mais il se développe un nouveau regard qui est subjectif. Lire la suite