Schema-depliant

Le paradigme de l’autre : le chemin de rien ne marche.

Très souvent j’ai écouté un cri de cœur venant de jeunes de divers pays d’Afrique : « J’ai tout essayé et rien ne marche jusqu’à présent». Et lorsque les gens décrivent concrètement ce qu’ils ont fait, on constate effectivement que bien de choses ont souvent été engagées et qu’à chaque coup, des difficultés évidentes surgissent pour entraver l’évolution des projets. Il y’a cependant quelques facteurs explicatifs, et avec, des leçons à tirer. Il y’a en particulier une raison que j’ai trouvée récurrente et que les gens avaient complètement mis de côté….qui était pourtant une des raisons fondamentales de ces non-aboutissements. Je l’appelle le « paradigme de l’autre ». Lire la suite

Publicités
djamal

L’image : une affaire de perception de soi

Dans une autre vie, je suis photographe (voir mes pages ici et ici). Je fais de la photo comme hobby, une passion qui occupe souvent une certaine partie de mon temps libre. Ce que j’ai appris en pratiquant la photo, c’est que la construction de la perception de soi est quelque chose de possible. Et une perception de soi optimisée a des effets très clairs sur la manière de se positionner dans la vie. Nous retrouvons donc cette notion de perception….mon plus gros intérêt probablement en psychologie. Lire la suite

Evaluation du personnel : Et si on revoyait les paradigmes ?

La notion d’évaluation ne doit pas seulement être appliquée aux résultats qu’on a produits à l’entreprise ou à ce qu’on a apporté à l’entreprise. Elle ne doit pas non plus appliquer à ce que l’entreprise a apporté au travailleur en termes d’outputs concrets. Il faut aller plus loin, faire appel au fondement même de la psychologie sociale : l’interaction sociale. L’évaluation du travailleur dans une perspective psychosociologique doit permettre de mettre en exergue des indicateurs des outputs nés non pas simplement de l’appartenance à l’organisation, mais de l’interaction entre l’individu et l’organisation. Lire la suite

Un merci fait toujours du bien au travail

Bien des fois, les atmosphères de travail rendent banales les choses qui ne devraient pas l’être. Ainsi par exemple, exprimer la reconnaissance vis-à-vis des collègues est l’une des choses qui se perd si facilement alors que dire « merci » a le pouvoir de renforcer la cohésion, de désamorcer les conflits, de stimuler la performance. Lire la suite

Vision stratégique : dépasser les effets limitatifs

Dans le dernier billet, nous avons posé que la vision était une réalité fondamentale dans l’entreprise, mais qu’elle était plus pertinente dans des contextes bien encadrés et devait se développer sous un encadrement technique dont les éléments ont été évoqués. Dans ce billet, nous allons aborder, toujours dans le sillage des trois auteurs qui nous servent de base pour cette réflexion (Helfer, Kalika et Orsoni), les limites de la vision et comment les mitiger. Lire la suite