Etudiants-africains

Etudiant : comment préparer son avenir dans le monde de l’emploi (deuxième partie)

Nous avions abordé dans le dernier article du blog quelques éléments qui pouvaient préparer une jeune étudiant à la vie professionnelle. Dans cet article, nous allons voir comment, dans une logique de préparation, une jeune peut faire des pas qui créent le lien avec le milieu professionnel et lui donnent plus de chance de s’intégrer plus tard dans le monde du travail.

Ce que nous allons aborder ici devrait permettre à certains de radicalement commencer à changer les choses pour eux, de fondamentalement se donner un destin, de sortir véritablement de l’ornière. Prenez cela au sérieux parce qu’en règle générale, ça a payé dans bien de vies.

Soyez présents

C’est la première recommandation à faire. Certains jeunes finissent leurs études entre la fac et la maison et ne s’intéressent à rien qui tourne autour de leur univers scientifique. Participez aux rencontres débats sur les sujets de votre formation ou même simplement allez découvrir d’autres sujets. Si vous entendez qu’un grand spécialiste donne une conférence à tel endroit…faites-vous un point d’honneur à y être. Si une foire ou un salon sont organisés, payez votre ticket d’entrée et allez-y. et pas seulement pour regarder les jolies donzelles qui y seront certainement…ou pour attraper le gars qui va vous payer votre prochaine virée en boîte. Allez-y pour être présent. Osez rencontrer les participants et osez poser des questions. Prenez les plaquettes de présentation et prenez aux besoins des notes. N’hésitez pas à faire des photos avec des célébrités s’il le faut…bref, allez-y pour prendre quelque chose de nouveau. Ensuite, une fois seuls, prenez du recul par rapport à tout ce que vous avez reçus comme information, vous trouverez certainement des choses concrètes dont vous pouvez profiter immédiatement (un contact, un RDV, une idée, un stage, un projet où vous impliquer ou une quelconque autre opportunité.)

Participez aux compétitions

Bien souvent durant le parcours académique, bien d’opportunités de compétition extrascolaires existent. Certaines peuvent contribuer à vous forger des opportunités que vous ne découvrirez qu’après avoir fait la compétition. Existe-t-il un poste de chef de classe électif ? Déposez votre candidature. Vous pourriez développer des aptitudes exceptionnelles de leader. Y a-t-il un concours écrit ? Ça pourrait votre première référence d’écriture…quelque chose qui restera à jamais dans votre CV. Et puis certains prix peuvent avoir une valeur inestimable quand on sait les valoriser. Prenez tous les Prix et lots que vous pouvez et ne lésinez sur aucun d’eux. Ils pourraient vous aider à faire un jour la différence et soyez certain que les recruteurs y feront attention. Sans compter que certaines de ces compétitions pourraient vous tisser des réseaux fonctionnels jusqu’à l’emploi.

Utilisez votre talent

C’est aussi un excellent moyen de se développer et de tendre vers une issue professionnelle. Si vous êtes sportif, intégrez un mouvement sportif dans votre structure de formation ou même simplement au quartier. On ne sait jamais, un Samuel Eto’o pourrait se cacher derrière vos études. Pareillement, si vous êtes musicien, pratiquez. Certains se sont fait recruter à cause du talent personnel qu’ils avaient en plus. Et les patrons sont bien souvent sensibles aux talents en plus. Si vous aimez écrire, publier votre recueil.
Dans l’exercice de vos talents vous découvrirez soit un nouveau métier, soit un atout personnel qui pourrait à un moment ou à un autre se révéler déterminant. Vivez donc vos passions et gardez-les avec vous.

Soyez bénévoles

Ici est à mon avis le cœur de la stratégie positive pour se projeter dans le monde de l’emploi. Ne faites pas que vos études. Soyez actifs quelque part. Vous pouvez rejoindre par exemple une des multiples associations universitaires qui existent. Ne faites pas des associations tribales ou des ressortissants de votre village une priorité. Cela bien sûr ne développe ni le village, ni vous-même. Mais ayez en priorité les associations d’ordre thématique. De même, vous pouvez être membre de l’association de jeunes de votre quartier ou encore plus, d’une ONG. J’entends souvent dire qu’il n’y a pas de place dans les ONG…cela est vrai si on veut travailler à la fondation Bill Gates… Mais la plupart des petites ONG ou associations locales ne crachent pas sur le bénévolat.

Simplement, si vous êtes bénévoles, évitez d’avoir tout de suite des prétentions financières. N’oubliez pas que vous y êtes pour gagner en expérience et si vous faites bien, il y a beaucoup de chance pour que votre bénévolat se transforme au moins en stage, sinon en un emploi stable. Et au pire des cas, vous aurez toujours quelque chose de concret à mettre sur votre CV pour quand vous irez chercher du boulot.

Suivez vos enseignants

Une autre forme de bénévolat qui m’a semblé fonctionner est celle qui est effectuée dans la recherche. Beaucoup de jeunes ont commencé à développer une vraie expérience de terrain en faisant du travail de terrain soit avec leurs enseignants, soit avec d’autres institutions, de manière bénévole. Intéressez-vous aux travaux de recherche de vos enseignants et joignez-vous à eux pour l’aspect terrain. Vous pourrez à coup sûr capitaliser cela pour plus tard.

Surfez sur internet

Le dernier point que je voudrais aborder dans cet article concerne la pratique d’Internet. Inutile de rappeler qu’un jeune digne de ce nom en plein 2013 devrait avoir au moins une boite e-mail et un compte de réseau social.

Utilisez ensuite internet pour créer des réseaux. Vous réaliserez que dans vos domaines d’intérêt, il existe des groupes, des forums, des ressources sur internet. Participez-y. je me souviens toujours de mon ami Jean (je masque le nom) qui est devenu directeur Afrique d’une boite australienne grâce à Internet et qui a fait le tour du monde à partir de cette boite. Sa première cravate et sa première chemise pour aller à Genève, il était d’ailleurs venu les chercher chez moi la veille de son voyage. Et c’est un autre ami qui lui avait filé le lien du forum où Jean s’est activé au point de devenir Directeur Afrique de la boite qui animait le forum. J’ai moi-même beaucoup d’anecdotes personnelles sur l’utilisation d’Internet que je ne vais pas partager tout de suite. Mais de grâces, soyez présents sur la toile et pas seulement pour des dialogues sur Facebook.

Comme je le disais en introduction, je reste convaincu que si vous tentez l’expérience, vous en récolterez les fruits. Préparez donc mieux votre entrée dans le monde de l’emploi.

Publicités

3 commentaires sur “Etudiant : comment préparer son avenir dans le monde de l’emploi (deuxième partie)

  1. je me retrouve dans tout ce que tu dis là. En effet il ne faut pas tomber dans l’isolation étant étudiante. C’est vraiment dommage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s